A l’heure des drones, du paiement mobile, de la voiture autonome…voici le premier concept de magasin nomade.

 

La distribution de proximité est aujourd’hui en phase de déploiement actif. Au DailyMonop répondent les Carrefour City ou encore les A2Pas chez Auchan. Chaque enseigne entend aujourd’hui apporter une solution d’achats de proximité et de praticien à des actifs urbains de plus en plus pressés. Un déploiement qui semble plaire à tous avec des enseignes nationales, des gammes courtes mais sur des horaires élargis à 21h30/22H00. Mais cette modernité va peut-être d’ores et déjà appartenir au passé car de nouveaux concepts fleurissent autour de magasins automatiques et connectés.

A Shangaï un concept store automatique et totalement innovant vient de voir le jour. Innovant car il ne nécessite pas de personnel, laisse les consommateurs se servir directement et apporte une rentabilité inédite car il ne nécessite pas d’emplacement ni de pas de porte car … il est mobile. Son nom a du reste été choisi en conséquence : Moby !

Concrètement il s’agit d’un espace libre-service muni de rayonnages tels que les proposent la grande distribution classique. Pour entrer dans l’espace shopping il suffit de se connecter à une App dédiée sur smartphone. Ici une hôtesse virtuelle vous invite à vous munir d’un panier intelligent qui prendra en compte vos achats. il est aussi possible d’utiliser l’app et de scanner les produits. Une fois les courses effectuées le chaland peut sortir du magasin car sa carte bancaire sera immédiatement débitée. Plus encore avec Moby de Wheelys il est également possible d’acheter à distance des produits. Ils seront alors stockés et mis de côté afin que vous puissiez en disposer lors de votre prochain passage. La société étudie en ce moment un service de livraison par mini drones qui permettrait idéalement de passer du click&collect au click&deliver.

Mais Wheelys, qui développe ce concept et qui s’est déjà fait connaître avec ses chariots coffee-shop urbains qui viennent concurrencer les grandes enseignes, va plus loin car le concept de store est aussi …nomade. Il est appelé à être autonome, capable de se rendre par ses propres moyens, se réapprovisionner à un magasin central ou un entrepôt. C’est aussi une nouveauté car de fait les magasins connectés et nomades peuvent alors se substituer le temps d’un réassort voire mailler une zone géographique si besoin est. Cette approche se veut également une réponse concrète aux déserts ruraux. En effet, la présence sur un village d’un magasin nomade peut permettre de réintroduire le petit commerce et dépanner les habitants. Est-ce à dire que ce concept à de l’avenir ? Son concepteur qui a effectué un premier test sur Shangaï qui reste la ville monde la plus connectée et ou le paiement portable est le plus répandu entend lancer une commercialisation en 2018 avec un prix de vente annoncé de 30 000 $ par unité auquel il faudra surement ajouter l’affiliation à une centrale d’achat. Un prix peu élevé et qui contrairement à un magasin traditionnel ne nécessite pas de frais de personnels, pas d’achat de pas de porte ou de mûrs et donc dégager une rentabilité rapide et immédiate.

Mais Moby de Wheelys n’est pas la seule initiative en Chine. En effet Auchan vient d’y ouvrir ses primeurs Auchan Minute en partenariat avec le géant chinois Hisense qui en assure la fabrication et la maintenance. Les Auchan minute s’apparentent à des containers de 18 m² et proposent 500 références différentes. Pour y pénétrer il suffit de détenir un compte WeChat application smartphone hyper répandue. Dès lors le consommateur effectue ses achats et les scanne sur une borne pour ensuite payer avec son téléphone. L’enseigne entend déployer ce concept en centaines d’unités en Chine. Et la France dans tout cela ?

Cette dernière avait été présentée comme pionnière avec Shop24 concept innovant mais qui a fait long feu. Pour autant le concept semble renaître de ces cendres avec Ximiti développé par Neovendis. La société vient en effet d’implanter près de Grenoble son premier magasin automatique au nom de la future enseigne. Il s’agit d’un magasin réfrigéré totalement robotisé qui permet de disposer jusqu’à 1600 références, du quotidien à l’alimentaire, au snacking en passant par le bazar et l’hygiène. Une enseigne qui entend se faire un nom dans un futur proche et qui souhaite passer par une affiliation voire à terme une franchise pour fédérer des entrepreneurs soucieux d’implanter ces unités dans les lieux de flux ou zones ou le commerce de proximité à déserté. Ici encore une App permet de faire ses achats voir de commander ses produits pour aller les rechercher au Ximiti le plus proche

Les nouveaux enjeux de la grande distribution passent aussi par le magasin automatique et le paiement en ligne. Il est de plus en plus évident que la digitalisation, la machine intelligente, une expérience consommateur repensés sont les clés des offres nomades et alimentaires de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here