Erwin Wetzel, Directeur Général de l’European Vending & Coffee Service Association fait un point rapide de l’impact du Coronavirus au sein des différents pays membres de EVA. Si certains peuvent encore compter sur des niveaux d’activité acceptables, le constat est identique. Les professionnels du vending malgré une continuité de l’activité sont directement impactés et la question de la reprise dans une logique de dégradation des comptes va irrémédiablement se poser. 

Food&Coffee Markets :  Le vending en France est quasi à l’arrêt, est-ce la même désolation chez les professionnels européens ?

Erwin Wetzel : Dans tous les pays dans lesquels des mesures de restriction d’activité et de confinement ont été prises, les gestionnaires accusent une réduction de leurs ventes allant de 60 à 90%. D’après les rapports qui m’ont été rendus de mes collègues des fédérations nationales, seuls très peu de gestionnaires arrivent à maintenir le même niveau d’activité, mais principalement en Allemagne et parce que leurs DA sont installés chez des clients encore actifs, tels que les hôpitaux ou certaines industries essentielles au fonctionnement de l’économie de base. Chez certains la demande de sandwichs frais a même augmenté dans les usines, ce qui souligne le rôle déterminant le vending peut jouer dans la chaîne alimentaire.

Mais la situation est très inquiétante pour la majorité des gestionnaires dont la trésorerie fond comme peau de chagrin. Tous les gouvernements promettent des aides et des subsides de tous genres, mais personne ne sait quand ils arriveront ; en attendant les entreprises doivent avancer les paiements des salaires, même dans le cas de chômage partiel. La reprise va certainement être difficile, car les gens ne consommeront pas davantage après la crise et les gestionnaires vont freiner leurs investissements, ce qui aura un impact direct sur tous les fournisseurs.

F&CM :  L’automate a été souvent montré du doigt comme un facteur de risque de la propagation du virus, est-ce sérieux selon vous ? 

E.X. : L’EVA n’a pas hésité à transmettre le message comme quoi le distributeur automatique était un moyen sûr de se procurer des produits alimentaires. En effet, plusieurs études ont démontré que le virus pouvait survivre pendant quelques heures sur plusieurs matériaux, tels que le métal ou le carton. Néanmoins, aucun expert ne peut vraiment établir si ces matériaux peuvent être des vecteurs de maladie importante. Il y a également eu une polémique à propos des pièces de monnaie ou des billets de banque, mais il s’est avéré que les gouttelettes projetées par les humains étaient bien plus contaminantes que de toucher des matériaux qui potentiellement auraient été en contact avec une personne infectée. D’ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé a confirmé qu’il n’y avait aucun risque d’utiliser de l’argent liquide. Ceci étant dit, les paiements en liquide et électronique sans contact sont sans danger. En tant que fédération nous avons surtout souhaité relever l’aspect « sans contact humain » d’une vente à un DA ; ceci est définitivement un avantage pour notre secteur et réduit davantage les risques de contamination par rapport à des achats effectués en grand surface ou dans l’épicerie de quartier. La DA est donc sûre.

F&CM :  Comment EVA a-t’elle réagi face à la pandémie et quelles sont les actions que vous entendez mener dans un futur proche ?

E.W. : Pour l’EVA il est très important de communiquer de manière intensive et régulière pendant les prochaines semaines, notamment sur les points suivants : respecter les conditions d’hygiène en tant que consommateur, respecter la distanciation sociale autour du DA, expliquer que les gestionnaires respectent pleinement toute les règles d’hygiène ainsi que la chaîne du froid, expliquer que la DA n’est pas un vecteur du virus à travers ses boutons de sélection, montrer que notre secteur est disponible 7 jours sur 7 et 24h/24 et finalement communiquer fièrement que nos automates soutiennent le personnel médical nuit et jour dans les hôpitaux en leur offrant énergie et réconfort.

Nous aidons nos adhérents à comprendre les différentes mesures et nous nous coordonnons avec les fédérations nationales pour nous assurer que tout le monde est parfaitement informé des mesures. Il convient de partager les bonnes pratiques et de trouver les meilleures solutions pour soutenir nos adhérents. De ce fait, l’EVA a également mis en place un rapport hebdomadaire de la situation en Europe, en soulignant les mesures d’aide et les conséquence sur le vending.

Notre Président a également adressé une lettre aux différents présidents des institutions européennes afin d’alerter sur les conséquences graves des mesures de confinement dans la majorité des pays européens et pour demander des mesures fortes et rapides afin de soutenir les entreprises du secteur dans cette difficile crise.

F&CM :  Quels sont selon vous les enseignements qui peuvent émerger de cette crise quant à la place du vending et son rôle demain dans les entreprises et les lieux publiques ?

E.W. : La situation actuelle est certes très tendue, mais dans toute crise il y a des opportunités qui s’ouvrent. Le vending souffre, mais comme tout autre secteur, l’Horeca probablement même plus. Pour une fois notre industrie n’est pas dans la critique, au contraire, elle contribue à offrir aux citoyens nourriture et boissons. Nous devons en être fiers et ne pas hésiter à communiquer à propos des avantages de la DA. Les gens vont également avoir une meilleure image de la distribution automatique et se rendre compte qu’en cas de coup dur elle peut jouer un rôle prépondérant. Il faut saisir cette chance et penser à élargir la palette des produits et devenir enfin une alternative aux déjeuners.

F&CM : Quel message pouvez-vous adresser aux professionnels français ? 

E.W. : Soyez solidaires, entre gestionnaires, mais aussi entre gestionnaires et fournisseurs. Les temps sont difficiles et malheureusement tous les secteurs sont dans la même galère. Tenez bon et espérons une reprise économique le plus vite possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here