C’est une petite musique qui semble se mettre en place et qui est véhiculée ces dernières semaines par certains journalistes peu scrupuleux (et ils sont plus nombreux qu’on ne le pense à rechercher le scoop) d’une part ou tout simplement issue des craintes des consommateurs lambda ou des responsables de sites face à une crainte de responsabilité qui pourrait leur être reprochée d’autre part. Les distributeurs automatiques sont certes des endroits où se croisent les consommateurs et donc des lieux d’affluence dans les entreprises. Mais ce sont aussi les derniers recours pour retrouver des solutions alimentaires ou tout simplement pour faire une pause en ces temps de forte pression et de tension. Certains professionnels ont eu ces dernières semaines la désagréable expérience de voire des clients leur annoncer que les salles de pause devraient rester fermer. Comment réagir face à cette situation ? Tout d’abord il faut garder son calme et rappeler que pas plus qu’une poignée de porte ils ne véhiculent le virus. Plus encore leur accès peut être limité et associé à des gestes barrière simples et connus de tous comme le fait de se laver les mains avant et après leur utilisation, le fait de respecter les distances mises en place d’un mètre entre les personnes, le port du masque. Une logique que la Fédération Nationale de la distribution automatique alimentaire NAVSA a tenu à rappeler dans l’édition et la diffusion d’affiches d’information informatives et rassurantes.

Il faut aussi rappeler que par décret l’état reconnu la DA comme un secteur prioritaire ces dernières semaines et a souhaité que les gestionnaires puissent continuer à assurer leur mission malgré la période de confinement. Alors la meilleure option des professionnels reste encore de chercher à rassurer leurs clients et les inciter de permettre l’accès aux DA pour le déconfinement tout en s’assurant d’un stricte respect des conditions d’utilisation et la garantie d’un respect des règles d’hygiène. C’est aussi une manière de reprendre le chemin vers des habitudes de consommation normales et positives à l’heure ou tout le monde doute.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here