Alors que depuis quelques semaines des guides de pratiques de déconfinement recommandaient de débrancher les distributeurs automatiques la Fédération Nationale de la Distribution Automatique alimentaire NAVSA, est montée au créneau et à mené une campagne forte pour rappeler la place que la profession a joué et joue encore pendant le confinement d’une part mais également la situation ubuesque visant à l’écarter lors de la reprise. Après une action menée auprès du cabinet de la Secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, la distribution automatique a intégré le protocole national de déconfinement. Ce dernier rappelle en autres, les mesures à prendre dans les salles de pause et les espaces dédiés à la distribution automatique. Navsa au courant de la semaine dernière a mené une action intense afin d’interpeller les parlementaires et les sensibiliser sur le fait que la profession ne devait pas être sacrifiée sur l’autel du déconfinement. Rappelons que le décret 2020-293 avait reconnu la nécessité de la distribution automatique de poursuivre ses activités malgré le confinement mis en place.

Alors que certains professionnels, depuis l’annonce de la date du 11 mai, sont interpellés par des clients qui souhaitent maintenir les salles de pause fermées, il est désormais possible de leur opposer le protocole de national de déconfinement qui ne stipule pas l’interdiction d’accès aux DA mais au contraire demandent à ce que des mesures soient prises pour en sécuriser l’accès. C’est une toute autre démarche car c’est désormais au client de faire en sorte que les machines soient accessibles et avec des mesures adaptées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here