Avec Gryphon, Symotronic entend capitaliser sur son savoir-faire

0
171

William Martins en charge de l’activité vending chez Symotronic revient sur le potentiel qu’offre Gryphon le nouveau monnayeur CPI

F&CM : Quel diagnostic tirez-vous de ce nouveau monnayeur ?

William Martins : Gryphon est une vraie nouveauté sur le marché. CPI a développé le monnayeur de la prochaine décennie, un outil dont les professionnels vont pouvoir découvrir toute la largeur des fonctionnalités. La première reste la qualité de discrimination avec une toute nouvelle technologie baptisée PEC qui permet dès aujourd’hui et plus encore demain de discriminer les futures évolutions des monnaies. En effet de plus en plus de banques centrales travaillent sur l’émission de pièces de nouvelle génération incorporant de nouvelles structures d’alliages. Il nous faut d’ores et déjà nous préparer à pouvoir discriminer ces nouvelles pièces de manière qualitative. La nouvelle technologie de discrimination CPI est dédiée à cela. Schématiquement, elle permettra de passer les futures pièces en mode IRM là ou aujourd’hui nous recourons à une radiographie. Cette approche peut paraître un peu lointaine pour les professionnels mais il est important de prévoir toute évolution. Rappelons-nous que l’arrivée des pièces thaïlandaises (Bath thaïlandais) a provoqué en son temps des difficultés pour nos pièces européennes. Cette qualité de discrimination propulse Gryphon dans la décennie 2020.

F&CM : Le Gryphon est aussi présenté comme le meilleur de deux mondes…

William Martins : En effet il représente une évolution notoire de la technologie Cashflow mais également du C2 dont CPI a acheté la technologie. Concrètement le Gryphon est un monnayeur 6 tubes offrant une vraie flexibilité sur les combinaisons de rendus. Plus encore, il se dote de trois moteurs d’éjection indépendants qui permettent une vitesse de rendu exceptionnelle. Il reprend aussi la logique de sonar permettant d’avoir un audit en temps réel des montants présents dans les tubes… L’image de l’animal mythique Gryphon mi-aigle/mi-lion illustre bien la puissance du nouveau monnayeur CPI. Cette approche visant à regrouper des points essentiels du C2 et des Cashflow a abouti concrètement à une solution monétique des plus abouties. Et je crois que les professionnels vont pouvoir découvrir tout l’intérêt de travailler avec ce nouveau monnayeur.

F&CM : Symotronic travaille déjà avec le Gryphon ?

William Martins : Symotronic travaille en étroite collaboration avec CPI. Nous sommes aujourd’hui un « partenaire Gold » en qualité de distributeur des solutions CPI. Nous avons beaucoup travaillé autour du Gryphon afin de le proposer de manière opérationnelle aux professionnels du vending. Nous avons par ailleurs un savoir-faire en qualité d’ingénierie bancaire afin d’intégrer un environnement monétique complet et adapté aux différentes demandes qui se présentent aux gestionnaires. Cela passe par les lecteurs bancaires mais également les solutions de paiement privatives. Le Gryphon dialogue avec l’ensemble des offres existantes mais il est aussi appelé à travailler avec une connectique propriétaire avec les outils Microtronic ce qui va nous permettre de proposer d’ici peu, des offres très compétitives et complètes autour du paiement cash/cashless. Le panorama des paiements connaît une vraie évolution ces derniers mois et Symotronic est aujourd’hui en mesure d’accompagner ces changements. Notre capacité de développement intégrant des offres marchés autour de spécificités nous permet aujourd’hui de décliner à la fois des offres standards attractives mais également des projets plus spécifiques. Le Gryphon est un outil formidable pour la décennie à venir et va permettre à Symotronic de capitaliser sur son savoir-faire. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here