Une machine à café connectée piratée !

0
137

Le progrès technologie nous incite à utiliser et étendre les objets connectés pouvant agrémenter et faciliter notre quotidien, mais il implique aussi une course à la sécurité et à l’intégrité des solutions. Une logique qu’a mis en évidence un chercheur en sécurité informatique d’Avast. En effet Martin Hron s’est employé à pirater une machine à café connectée. Après une semaine de recherches, il a détecté une faille sur la liaison wifi entre l’appareil et l’APP smartphone de la machine ainsi que sur le programme de Mise À Jour (MAJ) de l’appareil. Dès lors il a pu déclencher à distance le moulin, la chauffe et prendre la main sur l’affichage afin de demander une rançon (pas moins) pour que la machine à café se remette à fonctionner normalement. Cette expérience visant à mettre en évidence la nécessité de sécuriser les process de mise en réseau des objets connectés était une farce mais elle appuie sur le fait que dans un modèle économique qui s’appuie sur les nouvelles technologies et la gestion à distance, il est nécessaire de travailler sur l’intégrité des systèmes d’information. Le vending qui s’oriente sur les machines connectées doit donc aujourd’hui prendre en compte cet avertissement afin d’éviter une mise en danger de l’intégrité des modèles économiques qui en découle. En effet une machine connectée est une source d’informations de paiement, d’exploitation et donne accès aux profils des consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.