C’est ce que vient d’annoncer Le Figaro ce matin et cela repeinte près de 500 emplois. Une décision prise dans le cadre d’un futur PSE (Plan de Sauvegarde de l’emploi) que la société Selecta entend mettre en oeuvre. Le nombre de postes supprimé est important mais la situation économique liée à la crise sanitaire peut expliquer en partie cette coupe sombre. En effet Selecta France est surexposé car historiquement elle exploite bon nombre de sites publics ou semi publics dont des sites de transport (Channel Retail) tels que les aérogares et les quais de gares. Hors ces sites ont perdu tout leur traffic pendant le confinement et peine à retrouver des flux et donc des consommateurs potentiels. Mais cela n’explique pas tout. En effet la situation économique du leader européen a suscité ces derniers mois de vives inquiétudes. Déjà avant le covid son principal actionnaire KKR a du faire une avance de trésorerie (50 millions d’€ au moins de mars) et restructurer l’endettement (1,6 milliard d’€) le mois dernier avec les porteurs d’obligation tout en réinventant 125 millions d’€ additionnels. Une restructuration de la dette qui dit aussi s’accompagner d’un redimensionnement du parc, d’une réduction des effectifs. Bref Selecta doit retrouver de la rentabilité et recréer de la valeur. C’est vrai pour l’ensemble du groupe en Europe mais particulièrement en France et au Royaume Uni qui restent les marchés les plus en difficulté. Depuis plusieurs mois déjà les professionnels français constatent sur le terrain que Selecta, souvent omniprésent par le passé, est en pleine perte de vitesse : clients délaissés, absence sur certains appels d’offres, manque de personnels dans les agences… La toute puissance de Selecta France a pâli au grès des difficultés internes au groupe (intégration difficile de Pélican Rouge depuis 2018) et à la montée en puissance d’autres acteurs nationaux et locaux qui peuvent aujourd’hui venir lui râvir son ancienne chasse gardée. La situation est donc grave mais pas désespérée. le Groupe entend se restructurer. De nouvelles équipes dirigeantes ont été nommées récemment au sein de la Direction Europe et un nouveau Président pour Selecta France, Antoine Namand, est en prise de fonction depuis les premiers jours d’octobre après le départ d’Anthony Giron au mois de mai dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here