2021… la profession toujours dans l’expectative

0
585

Les années se suivent et pour ce qui est de 2020 et 2021… elles se ressemblent. La profession reste en effet suspendue aux décisions du gouvernement sur de nombreux points cruciaux.

Le premier reste bien entendu la logique de lutte contre les effets de la Covid 19. Malgré le pseudo déconfinement, qui ne porte pas son nom, le recul épidémique se traduit plus par un pallier de nouveaux cas de contaminations (autour de 15000 nouveaux cas journaliers) que par une baisse significative du taux de contaminations. Ce pallier oblige le ministre de la Santé à ne pas relâcher la pression sur les mesures de couvre feu, voire à les renforcer dans un bon nombre de départements des régions comme PACA et Grand Est. Par ailleurs les réouvertures évoquées des établissements de restauration, des cinémas et espaces culturels sont repoussées sans date précise. Le télétravail enfin est encore et toujours encouragé, ce qui laisse peu d’espoir sur une reprise de l’activité en présentiel dans les bureaux. Enfin si le Président de la République fonde ses espoirs sur la campagne de vaccination, cette dernière semble à la peine pour se mettre en place dans l’hexagone.

Le second est arrivé comme une fleur à l’aube de la nouvelle année et concerne le décret sur les gobelets plastiques qui doivent disparaître le 3 juillet prochain. Ce décret précise la loi votée en fin d’année dernière et au final il reste flou. Il confirme la fin du gobelet plastique en tant que contenant le 3 juillet 2021 et donc au final sa substitution par les gobelets cartons. Toutefois il ne va pas plus avant quant à savoir quel type de gobelet carton sera autorisé.

La profession, à défaut de broyer systématiquement du noir reste tout de même plongé dedans. Il est impossible à date de tirer le moindre plan sur la comète. Chacun reste donc comme en fin d’année face aux incertitudes du moment, tout en gardant comme impératif de devoir pour le moins prévoir des scénarii de reprise éventuelle. Il n’en reste pas moins que les jours passent et se ressemblent. L’activité reste très fortement dégradée à Paris, en Ile de France et dans les grandes zones urbaines. Reste à espérer une reprise au moins des universités et une non reprise de la pression épidémique afin de voir dans les semaines qui viennent un semblant de décollage de l’activité des entreprises.

A l’heure actuelle toutes les options restent sur la table et comme nous l’avons fait tout au long de l’année passée les équipes de F&CM se tiendront à vos côtés pour vous apporter un niveau d’information actualisé chaque semaine dans les newsletters F&CM d’une part, les articles publiés sur le site www.fandcm.com et enfin au sein du magazine Food&Coffee Markets que vous pouvez consulter en version digitale à tout moment sur le site internet ou dans la newsletter hebdomadaire. Cette année va être difficile et longue mais nous tenons pour autant à vous présenter tous nos voeux et vous assurer de notre solidarité et notre écoute.

Jean Yves Frantz

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.