Ne fallait-il pas plutôt tuer les tortues ?

2
1189

Rappelez vous de l’effet papillon : un battement d’ailes au Brésil peut créer une tornade au Texas. Et bien force est de constater que le vending connaît une tornade aujourd’hui autour du gobelet jetable. Il y a un peu moins d’un an, la France interdisait les gobelets plastiques au 1er janvier 2020 et plastique vending au 3 juillet 2021. En moins d’un an, les industriels du gobelets vending ont dû investir dans de nouvelles capacités de production, de nouvelles machines dédiées au gobelet papier ou trouver des filières et capacités de production au plus vite pour répondre au besoin du marché à savoir plus de 4 milliards d’unités… tout en garantissant une parfaite machinabilité du produits vending qui reste technique.

Fin décembre 2020, c’est au tour de la commission européenne de venir rajouter une couche finale de complexité à la problématique gobelet via une parution sur son Journal Officiel qui imposera désormais que tous les gobelets cartons affichent un logo prévenant que le produit contient du plastique. Cela concerne le gobelet carton mono paroi PE (qui contient un film plastique sur sa paroi interne pour garantir son étanchéité. Cela concerne également le gobelet carton PLA ou le plastique a été remplacé par du PLA, un polymère végétal issu de l’amidon de maïs. C’est le cas enfin pour les nouvelles gammes de gobelets dites 100% carton, car elles contiennent encore quelques traces de plastique. Tous auront un logo rouge et bleu avec une petite tortue en train de mourir à cause de l’horrible gobelet plastique.

Enfin, et pour couronner la logique de stigmatisation du gobelet tueur de tortues, la mention « contient du plastique » doit être présente dans le logo et ce dans la langue nationale de destination de la consommation du gobelet… autrement dit en allemand pour l’Allemagne et l’Autriche, en français, grec, danois, italien… rendant de plus en plus complexe la production de gobelets standards européens puisque chaque gobelets national sera différent. Alors que l’interdiction du gobelet plastique en France suscitait des tensions sur les volumes , les dernières évolutions vont peser sur la capacité du vending à réellement disposer de gobelets disponibles. Enfin, le prix de la pâte à papier commence à augmenter de manière significative et risque de flamber.

Au final le gouvernement français et l’Europe en voulant interdire le gobelet plastique sont en train de créer une vraie situation de crise économique sur la filière. Cette volonté politique n’a pas pris en compte les efforts des professionnels à réagir à l’interdiction du gobelet 100% plastique en fournissant une alternative réduisant au minimum de plus de 93% la teneur en plastique du gobelet à usage unique via le gobelet carton. Comme à son habitude, le politique a fait clairement fi de l’économie réelle en posant un principe, certes louable, mais sans en mesurer les effets .

Imaginons que par principe l’Etat décide d’interdire les carburants issus du pétrole sous 18 mois… et forçant donc l’industrie automobile à développer des alternatives sur l’électrification des voitures. Que va-t-il alors se produire ? De manière simple tout le monde sait déjà qu’en 18 mois les capacités de production de véhicules électriques ne seront pas au rendez-vous des besoins. Imaginons ensuite qu’une fois cette mesure adoptée, la Commission européenne décide de floquer les véhicules électriques l’un logo avec un personne en train de mourrir et expliquant que l’électricité provenant d’usine nucléaires en France, au charbon en Allemagne reste polluante et provoque des morts.

Ne serait-on pas en droit de penser que nos politiques sont soit « hors sol » soit pervers au point d’interdire le carburant issu du pétrole et de favoriser une électrification impossible pour arriver à un but final à savoir interdir la voiture, nous transformant en piétons et usagers des transports en commun ?

Rassurons nous toutefois le carburant étant frappé à plus de 80% par les taxes nos politiques ne sont pas prêts à une telle extrémité.

Concernant le gobelet jetable carton, la question qu’il faut réellement se poser est de savoir si le dessin des Khmers Verts qui décident n’est pas tout simplement de rendre l’usage du gobelet à usage unique impossible et de favoriser par tous les moyens possible le réutilisable.

En pleine période de pandémie et de nécessité de respect de gestes d’hygiène simples pour éviter la propagation du virus de la Covid-19, les Khmers Verts sont encore plus brillants que d’habitude.

close

2 Commentaires

  1. ….et l’impact carbone de la fabrication du gobelet carton…on en parle ?
    et celui des spatules en bois qui vient de chine (et peut être même d’une foret primaire…)..on en parle ?
    quelle tristesse !

  2. C’est là toute la problématique de la loi qui va poser d’autres ravages écologiques si les matières premières ne sont pas sourcées correctement. D’ou la nécessité de rechercher des labels sur ces nouveaux produits comme le PEFC/FSC qui travaille sur des logiques de développement durables via des forêts éco gérées.
    Bien à Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.