« Le vending est aussi une grande famille où tout le monde se connait et où la relation humaine est privilégiée »

0
136

Hervé Thellier a passé plus de 30 ans sur le marché vending en représentant la marque CPI. IL a assisté à la croissance et à l’évolution du marché et prend aujourd’hui une retraite bien méritée. Nous avons tenu à lui donner la parole pour « témoigner ». 

J.Y. Frantz : Hervé bonjour, après plus 35 années dans la distribution automatique… quel effet cela fait de « raccrocher les gants » ?

En effet, Jean Yves, j’ai décidé de prendre ma retraite d’ici fin janvier après 37 années passées dans le monde de la DA. Lorsque j’ai poussé les portes de la société Mars Money Systems en juillet 1983 pour réparer les premiers monnayeurs électroniques M3000 rendeurs de monnaie, je ne pensais pas être encore dans ce métier en 2021.

Une des raisons peut-être de cette longévité vient surement du fait que cette profession est en perpétuel changement tant en termes de structure, que d’innovations et notamment dans les machines et les moyens de paiement mais aussi probablement que ce marché de niche est aussi une grande famille où tout le monde se connait et où la relation humaine est privilégiée.

J-Y.F. : Le vending c’est un métier bien particulier, que retenez-vous au final de votre parcours, de vos rencontres, de votre expérience ? 

J’ai connu l’arrivée des premiers rendeurs de monnaie 100% électroniques, l’évolution des machines passant de l’électro-mécanique aux protocoles Executive, puis l’émergence des systèmes cashless privatifs et des premiers logiciels d’audit. Le point d’orgue fût l’aventure du passage à l’Euro et c’est à cette époque que j’ai rencontré l’ensemble des acteurs de la profession passant de longues journées (voire des soirées !) à les aider à préparer ce passage à la monnaie unique. Ce fût pour moi une formidable période où j’ai privilégié le côté humain avant les produits afin de créer un climat de confiance mutuelle qui a perduré depuis.

J-Y.F. : Le paiement reste central en Vending quel est votre sentiment sur les évolutions autour des modes de paiement et des attentes des professionnels ?

Ces dernières années, les solutions de paiement se sont élargies avec le boom des systèmes cashless et plus récemment celui du paiement par carte bancaire. La Covid a probablement été un booster pour ce moyen de paiement sans contact mais qui n’a pas empêché malheureusement un impact négatif fort sur les consommations aux DA. Il reste néanmoins que le monnayeur rendeur restera nécessaire encore quelques années dans ce monde du micro-paiement même si les gestionnaires rêveraient de ne plus avoir à compter les pièces.

J-Y.F. : On parle avec la Covid 19 d’un tournant sur le paiement bancaire et plus largement les paiement dématérialisés… est-ce une nouvelle étape selon vous ?

Je pense qu’il y aura un avant et un après Covid y compris pour le vending, le télétravail proposé pendant la pandémie deviendra la norme dans certaines entreprises, donc moins d’effectif présent mais avec des attentes différentes (Micromarket, machines plus adaptées à la population présente). Les DA dans les sites publics devront être « anti-covid » etc…

J-Y.F. : Un dernier mot personnel ?

Pour aller plus avant, je voudrais remercier toute la famille du Vending, l’ensemble des clients CPI bien-sûr, mais aussi les fabricants, les fournisseurs de produits ou logiciels, les distributeurs de nos produits CPI, la fédération NAVSA et aussi mes concurrents avec qui j’ai toujours eu des relations respectueuses. Depuis quelques semaines Adrien Wartelle a commencé à prendre le relais pour assurer la continuité de vos relations avec CPI et vous apporter le meilleur support possible. 

Personnellement, je vous souhaite tout le meilleur possible malgré cette période d’incertitude que nous connaissons. Je suis sûr que vous saurez être suffisamment agiles et innovants pour passer ce cap et inventer le vending de demain.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.