L’écologie pour le meilleur… mais aussi pour le pire !

0
302

La crise sanitaire monopolise les esprits et l’attention de bon nombre de professionnels. Pour autant l’année 2021 va aussi être marquée par l’exigence écologique qui a déjà pointé le bout de son nez. Une nouvelle classification énergétique entre en vigueur au 1er mars pour de DA snack&food et au 1er janvier 2022 c’est l’extension de l’interdiction des gaz HFC qui se poursuivra afin de lutter contre le réchauffement climatique. L’industrie comme la profession doivent se mettre au diapason et fournir des alternatives ce qui est plutôt positif. 

A l’opposé se trouve la problématique gobelet carton. A l’heure où les prix des polymères explosent sous la pression d’une reprise économique en Asie et principalement en Chine, à l’heure ou les cours du baril de brut repartent à la hausse anticipant aussi une demande croissante, nous restons encore dans l’expectative et le flou concernant les gobelets carton qui seront autorisés en vending en juillet prochain.

A date ni la loi de fin 2019, ni son décret d’application ne fixe de taux de plastique attendu et toléré dans les gobelets carton PE à usage unique. Récemment la Fédération NAVSA a pu échanger sur le sujet avec le MTES et faire valoir ses propositions, mais chacun attend l’arrêté qui seul sera le juge de paix. Il se murmure néanmoins que le taux de plastique toléré (PE/PLA) serait de 15% pour 2021/2022, 10% en 2023, 5% en 2024 et 0%dès 2025. Une telle logique de réduction peut sembler raisonnable mais elle pose un vrai piège non pas au gobelet carton mais au gobelet à usage unique. A date, aucun gobelet ne peut afficher un taux nul de plastique et il n’existe pas encore de solution pour en produire un. Cela signifie purement et simplement la fin des gobelets carton en 2025 à moins de trouver une solution technique et industriellement tenable (sans même parler de son coût). Il me paraît sidérant que le MTES puisse fixer un objectif à date irréalisable ! Plus encore, comment économiquement demander aux industriels du gobelet plastique de convertir leurs outils de production sur des offres carton, d’investir de manière forte tout en ne sachant pas si dans trois ans ils seront capables d’amortir lesdits investissements ? C’est un vrai dilemme et une faute grave. Dans le pire des cas, les professionnels du vending ne pourront plus dès 2025 disposer de gobelets à usage unique en carton pour leurs automates. Une catastrophe que la Fédération NAVSA entend combattre afin de défendre la préservation de l’usage unique en France et la définition d’un calendrier viable. C’est un vrai combat et il doit se mener dès aujourd’hui avant que l’arrêté dépasse le stade de projet… dans un peu plus d’un mois. C’est à l’ensemble des professionnels de se mobiliser pour ne pas se  laisser mener docilement à l’abattoir… C’est à l’ensemble des gestionnaires français de travailler et sensibiliser leurs élus et de faire bloc derrière les initiatives de la Fédération… il y a urgence .

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.