Ce que nous réserve la fin d’année

0
198

Semaine après semaine chacun ronge son frein attendant cette reprise tant espérée et fulminant contre le regain de l’épidémie et ce troisième confinement qui ne dit pas son nom. Le récent compte rendu du sommet européen a mis en évidence que le Président Macron est aujourd’hui pris dans la tourmente de son pari et parti pris de ne pas confiner en février. Il apparaît désormais clairement que l’issue de la situation actuelle passera par un plan de vaccination massive afin d’arriver comme l’a démontré Israel à une immunité collective. Aujourd’hui le Président américain Biden vaccine plus d’1 million de personnes par jour aux USA. Seule une vaccination « à tour de bras » permettra de sortir d’un an de pandémie. Las, la France comme l’Europe sont à la traine et doivent aujourd’hui redoubler d’effort pour permettre de sortir de l’ornière dans laquelle ils sont enlisés. Une accélération de la logique de vaccination pour peu que les fournitures de doses soient au rendez-vous laisse entrevoir une immunité collective pour les vacances estivales. Espérons que ce scénario puisse tenir… tout les espoirs convergent vers cet solution .

Que faut-il en déduire pour la profession ? La distribution automatique est aujourd’hui coincée entre le marteau et l’enclume. Les niveaux d’activité sont à la baisse et Paris et le Grand Paris restent sinistrés. Le chômage partiel est de mise ainsi que la réduction des effectifs afin d’ajuster les ressources à une activité restreinte. Pour autant cette logique aura vite une fin. La reprise de l’activité une fois la fin du « tout télétravail » (de même que le retour des Français au travail associé à une soif de normalité) risque d’être plus fort et rapide qu’anticipé aujourd’hui. Les professionnels auront dès les premiers mois de reprise à faire face à une logique inverse : un effort soudain à produire et des clients exigeants souhaitant tourner la page. A cela vient se rajouter la problématique gobelet carton… et le passage à une nouvelle contrainte d’exploitation. Autant dire que la fin d’année doit d’ores et déjà se penser et se préparer afin d’en profiter de manière optimale et effacer les 12 derniers mois. Plus encore, les attentes des clients vont sensiblement évoluer et concerner la nouvelle organisation du travail qui se dessine et qui sera l’héritière de la crise pandémique : flexibilité plus large, habitudes et usages nouveaux.

La Covid 19 a ouvert la boîte de Pandore et il incombe de prendre la mesure des bouleversements qui vont en découler. La nouvelle normalité post Covid risque de venir altérer les pratiques professionnelles jusqu’ici entendues et appeler de nouvelles réponses. Les défis sont larges et doivent malgré la crise actuelle se penser dès aujourd’hui.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.