La Suisse reste une terre d’excellence en termes de vending mais également de café voire de service. Qui ne connaît pas les champions de l’expresso, des machines Horeca…? Il semble qu’un nouvel acteur entend lui aussi se faire une place de choix sur le marché de la convivialité au bureau. Son nom ? Boostbar et il faut reconnaître que depuis quelques mois la PME jouit d’une image de marque croissante avec des concepts innovants autour de l’offre café et de restauration non-assistée.  La conviction de la marque reste de faire mieux et plus personnel pour moins, tout en se voulant zéro déchet et « local first ». Une interview de Pascal Uffer, son cofondateur

food&coffeemarket : Comment définiriez-vous l’expérience Boostbar ?

Pascal Uffer : Comme vous venez directement de le dire c’est une expérience, une nouvelle offre de convivialité et alimentaire que nous proposons pour les entreprises en Suisse. Nous la définissons comme une Food & Beverage Solution pour les entreprises qui répond aux besoins nouveaux des collaborateurs soucieux de disposer d’une offre conviviale, saine et de proximité à la fois sur la restauration mais également sur la pause-café. Boostbar c’est une offre qui se décline autour de modules barista et healthy snacks mais également sur la convenience food. 

food&coffeemarket : C’est donc une offre micromarket ?

P.U. : Le micromarket est un concept importé du marché américain et qui se décline sur une modélisation précise et notamment le principe adapté au marché US du « one size fits all ». Nous avons cherché pour notre part, une déclinaison et une inspiration plus adaptées au marché et surtout évolutives en fonction des attentes des clients. Elles sont doubles. D’une part les collaborateurs d’une entreprise recherchent une flexibilité et une offre de qualité, d’autre part les entreprises ont clairement intégré que la convivialité passe aussi par une offre alimentaire séduisante. Il y a une concordance, d’autant plus après les 16 mois que nous venons de passer avec le Covd-19.  

food&coffeemarket : L’offre Café est aussi un premier marqueur chez Boostbar ?

P.U. : Effectivement car le café c’est la convivialité et la machine à café un point de socialisation. Qui ne se retrouve pas devant la machine à café afin de rencontrer et discuter avec ses collègues ? Chez Boostbar, l’offre café et boissons chaudes fait partie intégrante du concept et nous avons travaillé cette approche avec le même soin apporté à notre offre alimentaire. Nous sommes même allés plus loin en développant notre propre offre de café torréfié en Suisse et à partir de blends issus d’un Sourcing soigné. Nous avons la chance de compter parmi nous Evelyn Rosa (notre Kaffe-Queen) championne helvète SCA Cupping 2018. C’est elle qui s’est attachée à développer notre approche barista et travailler la qualité de notre café. Ainsi nous avons développé notre propre signature Boostbar qui est déclinée de manière unique avec notre partenaire machine. C’est un standard de qualité auquel nous sommes très attachés et que les clients reconnaissent aujourd’hui. Nos modules barista ont été développés dans ce sens avec la possibilité de les personnaliser et sur une logique de plug&play adossée à des concepts en full gestion et delivery en fonction des choix et options souhaitées par le client final.

food&coffeemarket : Quid de l’offre alimentaire ? 

Elle s’appuie là encore sur une réponse aux besoins adossée à un service de proximité. Nous avons pour la clientèle « industrie » une offre de plats surgelés d’une très grande qualité mais également pour les entreprises et le tertiaire, des accords avec des traiteurs locaux qui permettent de restituer une gamme de plats ultra-frais avec des productions locales. Une double logique appelée à satisfaire au mieux les demandes avec des solutions adaptées à chacun. L’offre repas vient donc en support et en complément des autres volets de services. Là encore, c’est le client qui construit sa solution Boostbar à nos côtés afin de satisfaire au mieux à ses demandes tout en étant accompagné. Nous avons donc des vitrines réfrigérées et vitrines en froid négatif en fonction des demandes que nous mettons à disposition et adossons à nos autres modules. Ils peuvent être également déclinés en solution frigo connecté.

food&coffeemarket  : Boostbar déteint sa propre technologie

P.U. : Nous avons en effet travaillé sur des solutions qui nous sont propres afin de pouvoir maîtriser notre chaîne technologique et assurer un service autonome adossé à un service technique dédié. Cela concerne les frigos mais également notre Boostbox qui permet intégrer les différentes solutions de paiement sans contact présentes en Suisse rendant universel l’acceptation des différents moyens de transaction. Notre back office est donc pleinement maîtrisée et nous permet de délivrer un service dédié à chaque client et utilisateur. C’est aussi cela qui définit la qualité de l’offre Boostbar

food&coffeemarket : Quels sont aujourd’hui vos objectifs et votre ambition à moyen terme ?

P.U. : Nous connaissons à l’heure actuelle une véritable montée en puissance avec d’ici çà la fin de l’année une centaine d’unités déployées. Nous attendons une forte accélération en 2022 et 2023. Notre ambition est internationale, mais nous travaillons à l’heure actuelle sur les grandes agglomérations et centres économiques de Suisse. Notre logique étant de fournir des solutions adaptées, un service et une assistance performants, nous déployons beaucoup d’énergie à notre logique de suivi et d’exploitation. C’est une période passionnante et la réponse marché est très positive. Il nous faut structurer et assurer la pérennité de la structure. Nous avons chaque fois le plaisir de voir des collaborateurs compétents venir rejoindre l’aventure Boostbar car c’est également une aventure humaine. 

food&coffeemarket : Vous avez fait vos armes dans le vending et au sein de structures internationales … c’est un nouveau départ ? Le vending est-il old fashion ?

P.U. : C’est une nouvelle aventure et elle est d’autant plus passionnante qu’elle est comme je l’ai précisé humaine et je dirai aussi collective car l’équipe Boostbar qui de jour en jour est particulièrement riche. Il faut rester néanmoins modeste car nous sommes à la genèse de son histoire et nous restons une PME qui découvre et se construit à chaque instant mais avec la satisfaction des étapes que nous franchissons ensemble. J’ai effectivement travaillé et construit ma carrière au sein de structures internationales et cela fait partie de mon expérience et des enseignements issus du vending. Ce métier a lui aussi connu une genèse en Europe, en Suisse, en France avec la nécessité de s’adapter. Boostbar est l’héritier de cette expérience accumulée et profite des constats hérités de celle-ci. Je regarde désormais devant et me concentre sur son développement en cherchant à répondre aux demandes du moment avec les solutions et technologies qui s’offrent à nous à l’heure actuelle. La question que je me pose est de savoir si les attentes des clients et prospects que nous rencontrons quotidiennement sont satisfaites et quel est le meilleur moyen d’y répondre avec notre solution. Je constate qu’il y a une réelle attente en termes de convivialité au bureau et que Boostbar y répond à l’heure actuelle. Le vending reste un élément de réponse mais ce n’est qu’une solution parmi d’autres. Au final, ce sont les consommateurs qui optent pour la solution qui leur semble la plus appropriée et susceptible de leur apporter une expérience de consommation ou solution repas la plus adaptée. 

Jean Yves Frantz

______________________________________________________________

Retrouvez Jean Yves Frantz au salon Vivre l’Entreprise le 24 juin Parc Floral de Paris pour une table ronde sur les enjeux de la pause au Bureau

Inscription en ligne

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.