Retour aux bénéfices pour IVS Group

0
342

Le conseil d’administration d’ IVS Group SpA a approuvé les états financiers 2021 qui ont enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 360,9 millions d’euros, soit une croissance de 9,4% avec un EBITDA ajusté de 72,7 millions et une forte augmentation de de trésorerie nette. Avec le retour au bénéfice, le Conseil a proposé à l’Assemblée Générale la distribution d’un dividende d’un montant total de 10 millions d’euros.
Le groupe affiche des résultats positifs et en hausse.
• Chiffre d’affaires consolidé de 360,9 millions d’euros (+ 9,4 %).
• EBITDA ajusté1 égal à 72,7 millions d’euros (+ 17,5 % par rapport à 2020).
• Bénéfice net de 5,9 millions d’euros. Résultat net ajusté de 8,3 millions d’euros (avant intérêts minoritaires).
• Endettement financier net réduit de 52,3 millions d’euros et égal à 301,4 millions d’euros (dont 48,2 millions d’euros d’effets IFRS16 sur les contrats de location simple).
• 7 nouvelles acquisitions réalisées en Italie pour une valeur d’environ 5,3 millions d’euros.

Dans son cœur de métier de la vente automatique, le nombre total de ventes en 2021 était de 652,5 millions , contre 607,3 millions en 2020 ( + 7,4 % ).
La reprise des volumes a été plus marquée dans le secteur des entreprises, en particulier dans le secteur manufacturier, qui est revenu proche des niveaux de 2019 pré-Covid. Le secteur public (écoles, universités, hôpitaux, administrations) et les transports (gares, aéroports, métros) ont en revanche encore une large marge de reprise. Le prix moyen pondéré des décaissements est passé à 48,04 centimes d’euro contre 46,90 sur la même période de 2020 (+ 2,4 %).

Compte tenu de la période, encore fortement marquée par les effets de la pandémie, la rentabilité opérationnelle (marge d’EBITDA) se positionne à des niveaux forts, supérieurs à 20% du chiffre d’affaires. Un résultat obtenu grâce à l’attention constante portée à toutes les principales catégories de coûts et aux actions continues de réorganisation et d’adaptation dans la logistique  , face à une tendance de volume instable due aux effets de la pandémie. Le nombre total d’employés du groupe à fin 2021 était de 2 688 , contre 2 873 à fin 2020 ; la diminution d’environ 185 personnes (-6,4%) est due à la fin des contrats à durée déterminée, à la rotation normale du personnel mais aussi aux départs volontaires soutenus par des logiques d’intéressement.

Le 22 octobre 2021, un accord a été trouvé et signé avec Cafim Srl, contrôlée par la famille Caporali, pour créer un regroupement d’entreprises avec le groupe Liomatic , qui détient des participations minoritaires qualifiées dans d’autres importantes sociétés italiennes de distributeurs automatiques, dont 24,2% de Ge.SASpA.
Le 5 janvier 2022, un accord a également été trouvé avec un groupe d’actionnaires de Ge.SASpA pour l’acquisition d’une participation égale à 75,8% du capital (calculé net des actions propres) de GeSA elle-même.
La valeur d’entreprise totale des deux transactions avoisine 260 millions d’euros (y compris immobilier). Le prix de revient total (sous réserve de la définition de la situation financière nette à la clôture) pour environ 81 % de Liomatic, 100 % de Ge.SA et d’autres intérêts minoritaires non consolidés, est égal à environ 185 millions d’euros, qui seront financés avec l’émission de nouvelles actions du Groupe IVS.
De ce regroupement émerge un futur leader du marché qui représentera 900 millions de consommations pro forma en 2021 et environ 1,2 milliard en 2019 pré Covid , avec environ 300 000 distributeurs installés et 4 000 employés.
Le nouveau groupe fonctionnera sur la base des meilleures pratiques appliquées au secteur de la distribution automatique, grâce aux compétences que chacun des partenaires a développées . L’intégration améliorera encore la couverture commerciale et logistique nationale et internationale, offrant aux clients des services meilleurs et plus précieux. La taille du groupe favorisera l’innovation des produits et des procédés , permettant de maximiser les bénéfices des investissements, notamment ceux visant à développer une interaction numérique directe avec des millions de consommateurs. Cette logique entend également augmenter le potentiel du nouveau groupe à nouer des partenariats,ariats stratégiques avec ses principaux fournisseurs mais également sur la filière café. La publication de ces résultats positifs en sortie de Covid est double. Elle fait apparaître la forte résilience d’IVS Group face à la pandémie avec un travail de fond mené pour préparer la sortie de crise. Par ailleurs alors que beaucoup mettent en doute la capacité de la distribution automatique de faire face aux nouveaux enjeux du marché et développer une activité rentable le group italien met en évidence la capacité de développer des bonnes pratiques centrée sur une offre contemporaine dégageant une vraie rentabilité.

close