Des micro-marchés aux réfrigérateurs intelligents, il existe un éventail de tendances passionnantes qui se développent actuellement dans l’industrie des distributeurs automatiques. Les restrictions COVID ont agi comme un facteur d’accélération de ces développements dynamiques, qui étaient déjà présents avant la pandémie.

Les distributeurs automatiques traditionnels de nourriture et de boissons – dont 80 % se trouvent dans des usines ou des bureaux – ont traversé une période incroyablement difficile lorsque les clients ont dû rester à la maison pendant les fermetures. Mais les évolutions technologiques contribuent à accélérer à nouveau la croissance.

La migration vers le sans contact est en cours et, bien qu’il y ait encore une migration à effectuer parmi les opérateurs de distributeurs automatiques, mais la tendance sans contact est désormais installée.

La pénétration du sans contact a maintenant atteint 80 % en Europe centrale – et même 95 % en Europe centrale et orientale – démontrant à quel point ce mode de paiement est devenu la norme pour de nombreux Européens. Les distributeurs automatiques encore liés aux paiements par pièces sont aujourd’hui en régression bien que les pourcentages du sans contact soit encore en retrait par rapport aux autres usages. Mais les nouveaux sites installés l’intègrent de manière quasi systématique du fait de la généralisation de la carte bancaire ou du paiement via smartphone.

Le marché des micro-marchés et des réfrigérateurs intelligents est prometteur

Les micro-marchés peuvent présenter d’énormes opportunités. On constate un début de croissance depuis la fin de l’année 2020. Il s’agit notamment de solutions de vente sans surveillance sur les lieux de travail mais aussi semi publiques. La tendance est aujourd’hui très américaine mais le marché français semble lui aussi s’ouvrir à ces innovations avec un certain retard tout en bénéficiant des avancées actuelles.

Les micro-marchés d’aujourd’hui permettent de retirer les articles des étagères ouvertes avant de les traiter via une caisse en libre-service. En contournant le besoin de paiement physique, ces magasins offrent également l’avantage d’être ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et d’offrir au client l’expérience d’achat pratique à laquelle il s’attend, une expérience rapide avec un minimum de points de contact.

De même, les réfrigérateurs intelligents sont également présentés comme l’avenir. Ces appareils sont déjà largement déployés aux États-Unis et suscitent désormais un intérêt croissant en Europe et s’adaptent via les Foodtech ou pure players aux exigences de la restauration sur le continent. La France connaît un premier frémissement depuis deux ans.

Les réfrigérateurs connectés sont des appareils intelligents et technologiques qui suivent ce qui est stocké ou sorti du réfrigérateur, permettant une surveillance efficace des stocks pour les entreprises. La transaction est pré-autorisée avant que le client n’ouvre le réfrigérateur et ne choisisse parmi une gamme de produits frais.

Le travail hybride s’installe et bouleverse les pratiques

Effet Covid et qualité au travail émergeant de plus en plus, les entreprises adoptent de plus en plus des formules de travail hybrides. Les employés fréquentent désormais le bureau moins souvent mais souhaitent profiter de produits de meilleure qualité lorsqu’ils se déplacent au travail pendant leurs pauses café, snack et surtout déjeuner. Le café en est un bon exemple – car les attentes des consommateurs semblent se porter vers des offres de meilleure qualité issu de l’essor de l’expresso au domicile, quitte à ce que cela se traduise aussi par une revalorisation du prix de vente à l’automate.

Il y a désormais une demande de restauration nomade autour de « produits frais et sains » qui peut allé de pair avec l’apparition des concepts de frigos et vitrines connectés. Ils doivent permettre aux opérateurs de distributeurs automatiques d’élargir leurs offres de service. La tendance concerne aussi le vending outdoor avec l’apparitions de solutions permettant aux détaillants, commerçants et même aux agriculteurs de vendre des marchandises en circuit court. Par exemple, un agriculteur peut vendre du lait frais ou d’autres produits animaux à partir d’une machine sur sa ferme. Cela satisfait également le désir croissant des consommateurs de manger « local », ce qui est largement accepté comme offrant de plus grands avantages d’un point de vue environnemental.

La technologie fait la différence

Toutes ces tendances ouvrent de nouvelles opportunités pour les opérateurs et les fabricants de distributeurs automatiques. Mais elles nécessitent toutes, d’une manière ou d’une autre, le recours à des solutions plus technologiques, basées sur le cloud ou connectées. Les entreprises doivent investir dans les données, la technologie et les systèmes nécessaires pour leur permettre d’offrir le type d’expériences client exceptionnelles qui leur donneront un avantage concurrentiel. Offrir la bonne expérience client, avec un parcours d’achat rapide, fluide et sécurisé, est un facteur clé de succès.

Pour gérer correctement cette transformation, les acteurs du secteur doivent pouvoir évoluer en conséquence. Cela peut se faire en douceur avec des étapes de transition, mais ce qui compte le plus, c’est d’investir dans des solutions évolutives, à l’épreuve du temps pour permettre des capacités étendues à court et surtout moyen terme afin d’enrichir leur courbe d’apprentissage. Le marché semble demandeur mais nécessite encore d’être convaincu et de voir des leaders sur le secteur émerger en région ou au niveau national avec une qualité de service irréprochable, car avec ces offres le vending touche les exigences liées à la restauration. 

close
Sélectionner une liste :