Le verdict est tombé ! Les mesures annoncées par le Premier ministre hier soir laissent présager un mois de janvier carrément pourri pour la profession. Les mesures de télétravail rendu « obligatoire » au moins trois jours par semaine vont directement impacter l’activité. Déjà de nombreux professionnels constatent la re-fermeture de certains sites. Il va falloir tenir. Si l’exécutif n’a pas suivi les recommandations de nombreux professionnels quant à la fermeture des écoles ou du moins le recul de la rentrée scolaire pour préserver l’activité économique et éviter le re-confinement il n’en reste pas moins que le travail présentiel va diminuer fortement. Pour le vending c’est aussi une double douche froide dans la mesure ou le port du masque dans l’espace public fait son retour de même que l’interdiction de consommer dans les transports en commun. Même s’il faut attendre les textes qui définiront plus précisément les mesures il est fort à parier que les niveaux de ventes des DA dans les métros et gares ferroviaires vont s’effondrer. C’est un moindre mal diront les adeptes du verre à moitié vide mais il est clair qu’il ne faudra rien attendre des prochaines semaines en termes d’activité pour la profession. Reste à espérer que le politique fera un geste en faveur des gestionnaires. Enfin la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal et son application dans le monde du travail et les entreprises risque de compliquer encore un peu plus les conditions de travail des personnels d’exploitation. Tous ne disposent pas d’un schéma vaccinal complet et face à la multiplication des personnes atteintes du nouveau variant et des cas contact, les professionnels risquent de devoir faire face à une vague d’arrêts maladie et de période d’isolement dans les effectifs désorganisant encore un peu plus le peu d’activité restant. Les prochaines semaines vont être plus que difficiles à tous les échelons de l’activité. 

close
Sélectionner une liste :