L’avenir de Selecta encore incertain.

0
1304

Si les résultats du troisième trimestre montrent que Selecta a enregistré une meilleurs activité qu’au second trimestre, les observateurs restent néanmoins circonspects quant à sa capacité à terme à redresser l’activité. Les enjeux sont importants et le plan stratégique annoncé est au coeur des discussions ce d’autant plus que chacun s’attend à un nouveau recul de l’activité pour le quatrième trimestre.

Selecta comme l’ensemble des professionnels de la distribution automatique n’a pas échappé aux effets de la pandémie. Les résultats du troisième trimestre (juillet / septembre) laissent apparaître une chute de 30% de son chiffre d’affaires qui se positionne à 289,3 mio d’euros. Un recul négatif mais qui reste moindre que le recul de 50% (comparaison annuelle 2019) constaté lors du second semestre au plus fort de la première vague et du reconfinement. Il est clair que la hausse du télétravail d’une part, et la fermeture ou la très forte décroissance de l’activité (flux de consommateurs potentiels) sur les lieux publics et terminaux de transport (transport hubs) comme les gares, métros et aéroports d’autre part, contribuent toujours à ce recul de l’activité.

L’excédent brut d’exploitation quant à lui s’est effondré de plus de 58% (ajustement 3eme trimestre) et dès lors qu’il est dégagé de tous les éléments conjoncturels il accuse un recul de 75% à 51,9 mio d’euros. Il faut aussi noter que Selecta indique avoir inscrit une charge de près de 19 mio d’euros au titre du redimensionnement de ses activités.

La hausse des recettes constatée en glissement périodique n’est pas mauvaise en termes de performance puisque Selecta à réduite de 20 % sa baisse d’activité d’un trimestre à l’autre et ce dans un contexte économique encore dégradé.

Ces résultats étaient néanmoins très attendus par les observateurs en Europe compte tenu du plan stratégique « One Selecta » dévoilé par la nouvelle équipe dirigeante et les négociations difficiles autour d’un refinancement et d’un redimensionnement de la dette qui ont eu lieu ces derniers mois.

En effet chacun est bien conscient que les causes de la dégradation de l’activité du géant de la distribution automatique ne peuvent pas être uniquement imputées à la crise sanitaire et économique et sont bien plus profondes. C’est du reste pourquoi le plan stratégique « One Selecta » a été mis en place. il s’articule non seulement sur une renégociation de la dette (un étalement dans le temps) qui pèse aujourd’hui lourdement sur les résultats mais également sur une meilleure gouvernance, une réduction des effectifs, une redimenltion du parc opérationnel ainsi qu’une réorientation de l’activité. Un traitement de choc nécessaire pour retrouver une croissance profitable et donner des perspectives positives au marché.

Cette perspective reste encore peu lisible compte tenu de l’effet de la seconde vague de la pandémie et des épisodes de reconfinement en cours sur bon nombre des marchés nationaux ou la marque est présente. De fait après la diffusion des résultats du troisième trimestre, tout le monde attend maintenant les chiffres du quatrième trimestre.

Selecta avait tablé sur un recul global de l’activité en 2020 de 20%. Ce recul sera à n’en pas douter plus fort. Selecta a indiqué avoir pris de mesures pour atténuer son impact mais il est désormais évident pour chacun, au vu de l’endettement et des résultats escomptés, que le plan stratégique One Selecta est condamné au succès. C’est impératif pour KKR qui a investi beaucoup de fonds dans Selecta (et qui a été obligé de réinjecter 175 millions d’euros cette année) ; c’est impératif pour les créanciers qui ont consentis (non sans mal) à renégocier les intérêts de la dette ; c’est enfin impératif pour Selecta qui souffre depuis plusieurs années d’une perte de rentabilité de son activité. C’est enfin nécessaire pour le marché du vending en Europe dont l’appréciation est souvent jugée à l’aulne de l’état de santé de son champion.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.