Les 10,11 et 12 juin prochain le Salon Vivre l’Entreprise se tiendra au Parc Floral de Paris. Trois jours dédiés à trois thématiques autour de 3 pôles Food&Coffee Summit, Work In & Out Summit, QVT & Health Summit. Un salon dédié au monde de l’entreprise perçu comme un lieu de vie et qui entend mettre en lumière les enjeux qui s’annoncent déjà comme des marqueurs forts dans les mois à venir. Un entretien avec Alexandra Frantz, Directrice du Salon.

#1. food&coffeemarkets : Vivre l’Entreprise est un salon particulier qui mêle trois univers…quel est son fil rouge ? 

Alexandra Frantz : Nous avons collectivement cerné ces derniers mois à quel point l’entreprise est importante et centrale non seulement économiquement parlant, mais également comme lien social et moyen pour chacun de s’épanouir. Par ailleurs avec l’apparition et la généralisation du télétravail, chacun comprend que désormais le retour au bureau et l’organisation au travail vont connaître des bouleversements. Il apparaît enfin que les aspirations des collaborateurs et leur vision de la qualité de vie au travail va évoluer de manière notable. Le salon Vivre l’Entreprise entend éclairer ces derniers mois d’une approche nouvelle et originale permettant à toutes les composantes de la démarche QVT de s’y retrouver. 

#2. food&coffeemarkets : Vous y avez construit un pôle Food&Coffee Summit… 

Alexandra Frantz : Au risque de vous surprendre quoi d’autre qu’une vrai pause pour ponctuer sa journée de travail ! C’est bien entendu la pause-café et je crois que les professionnels du vending la cultivent depuis des années mais c’est également la pause repas ou la pause détente. L’offre alimentaire est une des composantes inhérentes de la qualité de vie au travail… et elle s’étend tout au long de la journée avec des unités de besoins différentes selon les moments (café, collation, repas, accueil…) mais aussi selon les consommateurs et leur profil (génération Z, Millennials, génération XY, Baby-boomers) ce qui va générer des attentes en termes de produits et des habitudes de consommation différentes. Plus encore la dimension flexibilité du travail, flexibilité du lieu de travail vont induire la nécessité d’aménager les espaces et d’envisager les pauses de manière nouvelle. Nous sommes aujourd’hui arrivés à un carrefour où les attentes consommateurs, les préoccupations des donneurs d’ordres vont devoir être prises en compte et comprises dans un contexte où la transformation des entreprises va s’accélérer. C’est tout l’enjeu du Food&Coffee Summit que de prendre à bras le corps cette nouvelle donne. J’emploie le terme de « nouvelle donne » à bon escient car elle va induire une vraie mutation et une collaboration de l’ensemble des acteurs. Je vous donne un exemple simple et très révélateur : Quid de la restauration collective et des RIE dans ce nouveau contexte ? Les modèles du passé sont d’ores et déjà obsolètes. Quel RIE peut aujourd’hui passer à côté des impacts du télétravail qui vont amputer grandement la fréquentation ? Il en va de même pour les professionnels de la DA car qui dit moins de personnels sur site dit aussi moins de ventes sur les automates. 

#3. food&coffeemarkets : Paris et le Parc Floral Porte de Vincennes est donc la destination pour le Vending français en juin ?

Alexandra Frantz : C’est un lieu à taille humaine qui va permettre d’accueillir les exposants, les visiteurs dont les sociétés de gestion. De nombreux fournisseurs seront présents pour les retrouver et leur apporter des nouveautés mais aussi répondre dans la thématique bien-être dans l’entreprise. Plus encore ils vont pouvoir assister à des conférences sur des thématiques leur permettant d’aborder la transformation de l’entreprise, la RSE et bien d’autres thèmes encore. Ils vont aussi y côtoyer des DET, des CHO avec qui certains d’entre eux collaborent déjà. Des pavillons dédiés à l’innovation sont en cours d’élaboration avec des architectes à qui on demande aujourd’hui de réfléchir sur l’aménagement du bureau et qui doivent aussi prendre en compte la gestion des pauses… Enfin le Salon se situe dans un cadre de verdure avec un accès direct et reposant loin des parcs d’exposition classiques. Un salon à visage humain qui en sortie de pandémie sera le bienvenu car il nous a paru intéressant de revoir aussi notre manière d’accueillir des visiteurs. 

#4. food&coffeemarkets : Vous intégrez un parcours Forum de la DA sur cette première édition, quel en est le but ?

A.F. : L’édition du Forum de la DA qui devait se tenir au mois de mars après deux reports successifs a dû être annulée faute d’une réelle visibilité face à la situation sanitaire et malgré le désir de nombreux participants. Dès lors il nous a paru judicieux de leur apporter une solution alternative leur permettant de bénéficier des contenus prévus pour l’édition 2021. Le Forum est dédié aux rencontres et aux prospectives marché. Nous allons nous attacher à apporter au sein du salon VLE/Food&Coffee Summit cette dimension et inviter les visiteurs traditionnels à Paris les 10,11,12 juin 2021. C’est une vraie opportunité au lendemain des confinements et des derniers mois que nous avons tous traversés. C’est aussi l’occasion pour la profession de se retrouver en 2021 et de tourner la page.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.