Le nouveau visage de Prodia+

0
920

Il est resté discret depuis son arrivée. Sûrement par nécessité d’appréhender le périmètre de son poste de directeur général du Groupe Prodia+ mais également par son souci de comprendre, ressentir la profession… et prendre le temps de connaître les membres du Groupe.

Xavier Hunot nous livre en toute franchise son approche du métier et les enjeux qui s’y dessinent. Force est de constater que si Prodia+ a souvent eu l’image d’un cénacle fermé…c’est tout le contraire.

food&coffeemarkets :  L’épisode de la Covid-19 a fortement impacté la profession. Comment avez-vous accompagné vos membres ? Quelles sont aujourd’hui leurs préoccupations ?

Xavier Hunot : L’accompagnement des membres se fait sous différentes formes et à différents moments, cette crise est tellement longue … 

Pendant l’été 2020, dès ma prise de fonction, avec l’équipe siège et le Président nous avons pilotés 3 sujets.

Le premier visait à fournir une solution clef en main de désinfection permanente antimicrobienne avec un double objectif : les aider à lutter contre les fermetures des machines, mais aussi leur donner la possibilité de se « diversifier » en compensant la perte d’activité par un complément de prestation à destination des entreprises. 

Le second sujet et non des moindres, devait permettre de savoir comment argumenter juridiquement contre les fermetures, gérer certaines problématiques de redevances, définir le périmètre précis de leur droit, modifier leur contrat … bref, essayer d’y voir un peu plus clair en apportant des solutions pragmatiques.

Le troisième, notre acheteur national a travaillé avec les fournisseurs afin de gérer les produits aux DLUO passées. Certains de nos adhérents étaient vraiment contents, car leurs stocks étaient calibrés pour faire face à un volume d’activité normal !

A la rentrée il nous a fallu reprendre le cadre de nos activités, rattrapés par les cycles normaux du métier. Ainsi, lorsque est arrivé la période de négociation des accords fournisseurs, nous nous sommes mis en mode « 0 casse ». Notre acheteur central et l’un de nos admirateurs ont géré d’une main de maître les accords fournisseurs. Nos partenaires ont tous joué le jeu, un grand merci à eux, car dans cette période, ne pas avoir d’augmentation signifie que l’on va aussi pouvoir mieux gérer notre rebond.

Enfin, avec Thomas notre Président, nous avons continué à travailler sur l’horizon, tant la reprise, que la stratégie générale de Prodia+ à moyen terme. L’un des axes étant de développer au plus loin de nos racines une communication bilatérale de tous les sujets portés pour le développement de nos adhérents à court et moyen terme. Cela s’articule autour de plusieurs leviers auxquels les adhérents participent. Dieu sait si dans la période, la communication a été importante : rompre l’isolement du gestionnaire, lui permettre de s’inscrire dans une dynamique collégiale et l’accompagner dans son développement. C’est bien là la mission fondamentale de Prodia+ !

Quant aux préoccupations des adhérents, elles s’appuient sur plusieurs visions.

D’abord le plus court terme : retrouver leurs clients et conserver leurs salariés. Et là il faut bien dire que nous ne sommes guère aidés par la stigmatisation dont notre métier est victime. A moyen terme il faut passer le cap règlementaire lié à la non-utilisation du plastique. Il parait qu’un train en cache souvent un second. Et bien nous, c’est pareil : la Covid-19, et juste derrière le « 0 plastique ». Une énergie conséquente est déployée en interne afin de trouver des solutions, de les tester et de partager des dynamiques collaboratives autour du sujet. L’unité et l’esprit d’équipe sont essentiels pour aller vite, et nous y arrivons. Enfin, à plus long terme, il nous incombe de faire face aux évolutions du marché et à l’impact Covid-19 sur ce dernier. Il nous faut aller de l’avant, et faire face ensemble à un métier en évolution. Les adhérents se mobilisent autour de Prodia+ et de son conseil d’administration sur différents sujets : à plusieurs c’est toujours mieux ! Aussi, et le groupement est connu également pour cela, nous augmentons le volume de participation aux appels d’offres nationaux. Une nouvelle organisation, nous permet de renforcer notre « capacité à faire ». Ainsi, nous le voyons déjà, notre service commercial national a performé cette année, et c’est un bon point pour la suite car cela va mécaniquement permettre un meilleur rebond de notre groupement sur le marché.

food&coffeemarkets : Le métier va devoir préparer un retour post-Covid, pensez-vous que les attentes des clients comme des consommateurs vont évoluer ?  

X.H. : Oui bien évidemment. Avec ma vision toute neuve, je dirais que c’est le propre de tout marché que celui de l’évolution. Certes, la Covid va très certainement jouer un rôle d’accélérateur, voir même de catalyseur sur certains sujets. On le voit déjà. Lorsque j’écoute mes collaborateurs le marché était déjà en passe de mutation, mais là ça va aller plus vite. Toutefois, vous remarquez sans doute que je suis moins prolifique sur cette partie, parce que personnellement je pense qu’il faudrait certains dons, dont je ne suis pas pourvu, pour se permettre d’écrire sur le sujet. Néanmoins, on voit très nettement une modification des usages en monétique, une place affirmée des plus petites machines, une volonté d’une offre plus qualitative, plus saine, un besoin affirmé d’une offre adaptée localement, d’avantage de dentelle pour être plus clair … bref, une culture du consommateur qui entraîne à priori un besoin de réponses plus large qu’auparavant et plus réactive.

Quant au client, je pense, et c’est un avis très personnel, qu’il se « professionnalise ». En tout état de fait, ses demandes sont plus sériées, plus adaptées site par site en fonction des besoins, … là encore il faut s’adapter et être plus en proximité des sites pour viser la satisfaction globale. Mais bon, ce point c’est vraiment la force même de Prodia+, et nous en sommes tous heureux de pouvoir ainsi satisfaire nos clients.

food&coffeemarkets : Prodia+ a évolué ces dernières années et a accueilli de nouveaux membres, le Groupe a-t-il vocation à s’ouvrir ?

Ah … était-il fermé ?!! (éclats de rire). Le groupement a toujours été ouvert aux gestionnaires les plus sérieux et les plus désireux d’une structure fédérée autour de la dynamique et des intérêts communs.

Il est vrai, que ces derniers temps, Prodia+ a peut-être généré plus d’adhésions que par le passé. Mais je pense que nous n’y sommes que pour peu, car nous n’avons aucune démarche de « prospection commerciale ». Prodia+ est simplement un groupement qui plaît par ses capacités à faire et ce qu’il offre. Ce sont souvent des adhérents eux-mêmes qui convertissent leurs amis gestionnaires, sans parler du nombre croissant de demandes entrantes de nos amis gestionnaires quelles que soit leur provenance.

Vous savez Jean-Yves, je vois ce que voulez dire, car je sais ce qu’il se dit sur Prodia+ au sein du marché du Vending. Moi aussi j’écoute radio DA !!! (rires) Mais de vous à moi, vous voyez des gestionnaires avec des traces de coups ?! Que l’on forcerait à acheter ?! (éclats de rire) Non soyons sérieux, nos adhérents sont libres et vu l’offre d’achat que nous leur proposons je ne vois pas trop ce qu’il peut manquer. Personne ne me signale de trou dans la raquette. Enfin, ce n’est en tous cas pas ce qu’ils nous rapportent et je les sais satisfaits du travail mené par notre responsable des achats.

food&coffeemarkets : Quelles sont selon vous les forces d’un groupement comme Prodia+ ?

X.H. : Arf … C’est tellement large ! Pour synthétiser et n’ennuyer aucun lecteur, je pense que la force de Prodia+ sont avant tout les gestionnaires qui forment le réseau et la taille de notre groupement.

C’est un peu l’expression : « plus on est de fous, plus on rit ». En effet, Prodia+, par ces membres, ses ressources internes et son conseil d’administration, ce sont des choses qui n’ont pas de prix :

 – Une capacité indiscutable à travers des hommes et des femmes passionnés qui travaillent leur image locale à travers la satisfaction de leurs clients

– Un nombre et des moyens qui permettent d’être un acteur incontournable avec bien entendu tous les avantages que cela apporte, tout en menant de nombreux projets pour piloter l’innovation de demain et le développement de nos adhérents

food&coffeemarkets : Vous avez rejoint il y a un an le Groupe Prodia Plus, quelle image aviez-vous du métier de gestionnaires de DA ?

X.H. : J’imaginais cela très proches d’autres activités de prestations de services connues dans des activités antérieures. J’imaginais aussi une activité « simple » et déshumanisée. Une organisation au cordeau empreinte aux nouvelles technologies et à l’heure du digital.

food&cofeemarkets : Cette vision a-t-elle évolué et pensez-vous que le vending reste un métier un peu à part ?

X.H. : (Eclats de rire) Un petit peu !! … Oui c’est un métier à part. C’est aussi un métier complexe, où la place des hommes et des femmes présents au quotidien chez nos clients est primordiale.

On n’imagine pas leur quotidien, la place des relations humaines qu’ils nouent auprès de leurs clients. Je me souviens encore de ma première tournée avec un approvisionneur. Il connaissait les habitudes de chaque personne autour des machines que nous visitions. Le gens l’interpellait pour lui demander s’il avait bien pensé à apporter leur petit plaisir. C’était fantastique de le voir faire, et je me suis rendu compte à quel point ce métier est un métier de l’ombre. On n’imagine pas les coulisses.

C’est aussi contre toute attente un métier jeune, qui doit se structurer, s’outiller, pour gérer toujours au plus juste. Ce changement c’est aussi celui de chefs d’entreprise qui devront demain s’adapter plus vite et plus précisément aux évolutions des consommateurs pour viser encore plus de satisfaction à travers leurs offres et leurs prestations de services. C’est donc un métier empreint à évoluer davantage en direction des nouvelles technologies …

Ces changements sont en route, et quel formidable challenge que d’accompagner nos gestionnaires vers le marché de demain !

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.