Michael Magard nommé Directeur Général de Dallmayr France

0
377

Le Gérant de Dallmayr Distribution Automatique France, Wolfgang Schwarzenberger, passe la main à 70 ans. Son successeur Michael Magard a jusqu’à présent géré́ la filiale luxembourgeoise et en garde la responsabilité́, tandis qu’une mission riche et pleine de défis l’attend dans l’hexagone. 

Michael Magard devient le nouveau DG de Dallmayr Vending & Office France à la suite de Wolfgang Schwarzenberger qui fait valoir ses droits à la retraite, après près de 3 décennies passées chez le torréfacteur allemand. « Avec Michael Magard, nous avons trouvé́ un excellent candidat interne pour me succéder », déclare Wolfgang Schwarzenberger. « Je le connais depuis longtemps puisque c’est moi qui l’ai recruté́ il y a 13 ans, alors qu’il effectuait son alternance chez nous. » 

Michael Magard a acquis de grands mérites au cours des 5 dernières années passées en tant que directeur de la filiale luxembourgeoise, à la suite du départ à la retraite des anciens directeurs. Il a su relever de nombreux défis, dont entre autres la fusion entre les 2 agences locales. Son profil financier – il avait précédemment la charge du controlling à la filiale allemande de Dillingen – lui a permis d’améliorer de manière substantielle les résultats de la filiale luxembourgeoise, si bien que la famille Wille, à la tête du groupe, voyait comme une évidence sa nomination au poste de DG pour la France. « Dallmayr est une entreprise très spéciale pour moi. Je me réjouis de contribuer au développement du groupe en France grâce aux connaissances acquises en Allemagne et au Luxembourg. Je suis très reconnaissant à Wolfgang Schwarzenberger pour le travail accompli et les résultats obtenus, ainsi que pour son accompagnement dans la transition les 6 derniers mois. », déclare Michael Magard. 

Des tâches diverses attendent Michael Magard sur un marché́ français en pleine évolution. Les consommateurs recherchent des cafés plus haut-de-gamme, se soucient de leurs conditions de production, demandent des paiements bancaires sans contact… tandis que sur le plan purement économique, l’inflation, la hausse des charges d’exploitation et le développement du télétravail sont de nouveaux éléments à prendre en compte désormais. Face à ces challenges, Michael Magard affirme : « Je suis confiant. Certes la tâche est importante, mais j’ai la chance de pouvoir compter sur des équipes de professionnels expérimentés et fidèles. Je souhaite continuer à mettre l’accent sur la qualité́, la digitalisation de notre société́ – notamment dans un contexte d’amélioration de notre démarche RSE – et l’agilité́ qui nous permet de rester au plus près des attentes des clients. »