Flatline à Paris…

0
174

La rentrée de septembre qui vient de commencer semble confirmer que si la province semble retrouver en partie l’activité DA , il en est tout autrement sur Paris et la région parisienne voire à Lyon. Les premières remontées font apparaître un taux d’activité toujours faible ou du moins une non reprise significative des consommations sur les postes de DA. Certes nous ne sommes que dans les premiers jours du mois, mais il apparaît qu’un vrai contraste s’opère entre le Grand Paris et de reste de l’Hexagone.

Comment l’expliquer ? Paris concentre encore aujourd’hui une majorité de sièges sociaux, de sites tertiaires où la distanciation est encore prudemment entretenue. Paris est encore présentée comme une région rouge à forte circulation du virus d’une part ce qui rend les entreprises très prudentes quand à un retour en masse des salariés sur le lieu de travail. D’autre part, les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail étant majoritairement de mise on comprend une certaine réticence des usagers de l’Ile de France à les utiliser. N’oublions pas qu’il faut près d’une heure en moyenne à Paris pour aller au travail… Autrement dit, contrairement à leurs collègues de province qui prennent plus leur voiture pour aller au travail, l’angoisse d’une contamination pendant leur trajets du matin ou du soir est plus forte. Certes nous ne sommes que dans une tendance issue des premiers jours de la semaine mais si elle se confirme cela signifie qu’il va falloir s’attendre à une reprise dans la durée et en tirer les conséquences. Le scénario d’une reprise lente jusqu’à Noël est loin d’être utopiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here