Stellantis ou le reflet d’un marché européen qui se structure sur le vending

0
701

Le récent appel d’offres Stellantis semble faire bouger les lignes de la profession. Le marché du vending est depuis bien des années presque exclusivement une question de service de proximité et de marché locaux voire régionaux mais . Depuis plusieurs années néanmoins des grands comptes nationaux se structurent obligeant les acteurs à se coordonner ou à opérer pour les plus développés de manière nationale. Aujourd’hui cette logique prend aussi un tournant européen avec la constitution dans certains segments de marchés d’entités paneuropéennes. Le groupe Stellantis leader européen de l’automobile avec sa kyrielle de marques en est l’illustration. Et de fait son dernier appel d’offres pour le déploiement d’un service de DA dans le Groupe a regroupé 4 lots à savoir la France, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie. Une logique qui prend le soin de faire appel à terme à un service harmonisé et essayé de répondre à des besoins communs tout en laissant tout de même la place à des réponses d’acteurs nationaux. C’est aussi néanmoins la possibilité aux acteurs européens de venir chercher à mutualiste les réponses et apporter un service global. Les enjeux étaient forts pour les différents acteurs en place en notamment GR du groupe Elah Dufour notamment en Italie, ce dernier étant en place historiquement. D’autres protagonistes étaient sur les rangs et notamment IVS Group ou encore Selecta capables de se positionner sur les 4 lots sachant que des acteurs nationaux avaient eux aussi pris position dans chaque pays concerné.

Finalement l’appel d’offres s’est scindé en deux gagnants : IVS Group a remporté les régions France, Italie, Allemagne et Selecta quant à lui a réussi à se positionner sur le marché espagnol. C’est une perte non négligeable pour GR qui sort du marché italien. C’est aussi un joli coup pour IVS qui va devoir néanmoins installer et décliner ses offres sur trois marchés distincts. Quant à Selecta qui vient déjà de remporter le Groupe ENI en Italie c’est une consolation qui lui permettra de renforcer sa présence sur le marché ibérique. 

La distribution automatique et plus largement l’Unattended Food Business (ventes alimentaires non assistées) suivent la logique de développement d’un marché intérieur européen avec désormais des acteurs/clients qui sont appelés à rechercher des prestataires capables de répondre voire uniformiser les prestations de service. Ce n’est pas une mince affaire chaque pays ayant ses particularités mais c’est aussi désormais une équation à prendre en compte.